L'appel à film est terminé pour cette année.
Rendez vous à Mirabel et Blacons du 5 au 9 septembre 2018 pour Les Rencontres AdHoc #4 !

 

 

Les Rencontres AD HOC, c'est un évènement festif, musical, familial et convivial autour du Cinéma Documentaire.

Vous étiez près de 3000 spectateurs pour la troisième édition à venir découvrir des films de grande qualité, introuvables dans les circuits traditionnels du cinéma et de la télévision.

Un immense merci à vous !

Porté par les associations Kamea Meah et AD HOC, les Rencontres AD HOC est avant tout une manifestation chaleureuse qui souhaite rapprocher le documentaire des spectateurs, soutenir les jeunes talents et permettre un échange, une réflexion autour de la « fabrique documentaire ».

L’esprit du festival : créer un espace de visibilité pour des œuvres documentaires inédites ayant deux caractéristiques principales :

- 1) un cinéma « hors-circuit » : des films très peu diffusés en salles de cinéma (hors festivals) et jamais sur une chaine nationale de télévision.

- 2) un cinéma personnel, singulier et éclectique.

 


 

 
Au programme de la dernière édition :

 

14 documentaires hors-circuit en présence des réalisateurs venus de France et des quatre coins du monde, donnant à voir des personnages et aventures singuliers ; des films traitant de grandes questions intimes, sociales, politiques, artistiques d’aujourd’hui.

 

 


Des tables rondes, l'occasion d'un échange entre professionnels et tous ceux qui s’intéressent au documentaire,

de l’écriture au tournage, du montage à la diffusion.

 

 

 


Des ateliers « Pitch-Pong » : il s’agit d’une technique d'intelligence collective permettant à un auteur de tester

et de faire évoluer son projet de film en cours d’écriture.

 

 


Des apéro-concerts avant les projections en plein air.

 

 

 

Des documentaires sonores sous un dôme géodésique installé par Toiles du Bergeret Radio St Ferréol qui réalise également une émission en live.

 


Cette année encore, le village éphémère du cinéma documentaire prend ses quartiers à Mirabel et Blacons avec deux salles de projection, un bar, une restauration faite maison. Le festival reste accessible et ouvert à tous par le biais d’un «tarif libre et nécessaire» chacun donnant selon ses moyens.

 

Un festival à prix libre et sans subvention, c'est possible grâce à vous et à votre générosité bien informée !